« De vous à moi » de Tennessee WILLIAMS

Les textes réunis dans ce recueil, dont la majeure partie paraissent en France pour la première fois, révèlent des aspects moins connus du dramaturge des passions sur toits brûlants et des désirs innommés. On l’y rencontre nostalgique d’un ailleurs à tout jamais inaccessible. Émouvants textes autobiographiques, portraits de son père et de sa grand-mère, hommages à quelques grandes actrices ayant interprété son oeuvre (Vivien Leigh, Geraldine Page, Anna Magnani, Katharine Hepburn, Elizabeth Taylor), éloges d’amis écrivains (Carson McCullers, Françoise Sagan), réflexions sur le théâtre et sur l’art, défenses de ses pièces contre des critiques parfois virulentes : tour à tour surprenants, fantaisistes ou ironiques, ces essais, tous empreints d’intelligence, de lucidité et d’humour, ouvrent une large perspective sur l’homme et son oeuvre.

 

Qui est TENNESSEE WILLIAMS ?

Tennessee Williams, l’un des plus grands dramaturges américains, a achevé sa première pièce, Bataille d’anges, en 1940. Il s’impose à Broadway avec La Ménagerie de verre (1945). Dès lors, il poursuit une carrière dramatique brillante et féconde. En 1947, il obtient son premier prix Pulitzer pour Un tramway nommé Désir. À sa mort, Tennessee Williams laisse une oeuvre qui a fait le tour du monde, un grand nombre de ses pièces étant devenues des films dans lesquels ont joué les mailleurs acteurs d’Hollywood, tels que La Nuit de l’iguane (avec Ava Gardner et Richard Burton) ou La Chatte sur un toit brûlant (avec Elizabeth Taylor et Paul Newman).

 

Extrait
« Cela se passe il y a un mois environ. Je suis assis dans une cantina à ciel ouvert, face à la place d’Acapulco, et pour ne pas déroger à l’une de mes vieilles habitudes les plus ancrées, je viens de dépenser ce qui me restait de ma dernière pièce d’argent pour me payer un verre. Je suis encadré par mes deux compagnons favoris. À ma gauche, le juke-box qui joue ce qui est selon moi la plus belle de toutes les mélodies, un boléro qui a pour titre Amor Perdido. J’ai à ma droite Mr. Orrin Beebe, un cousin déclaré de Lucius Beebe, qui vient d’ouvrir une cantina concurrente juste en face. »

 

Editeur : Editions BakerStreet

Parution : septembre 2011
304 pages
ISBN : 978-2-917559-17-8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.