Quelle actrice française n’a pas rêvé de tourner à Hollywood ? Leslie Caron a non seulement été invitée, jeune ballerine, parle grand Gene Kelly à partir pour Hollywood jouer dans son fi lm Un Américain à Paris, mais ce premier triomphe fut suivi d’autres succès si éclatants – les comédies musicales Papa longues jambes avec le légendaire Fred Astaire, ou Lili et Gigi qui l’ont fait connaître dans le monde entier –, qu’elle a fi ni par faire non pas un fi lm mais presque toute une carrière aux États-Unis, au point que certains imaginent même qu’elle est américaine… aujourd’hui, alors qu’on fête les 60 ans du fi lm mythique de Gene Kelly, les mémoires de Leslie Caron paraissent en France. on y trouve, tracée d’une plume alerte et subtile, une magnifique galerie de portraits de ses proches et de ses collaborateurs, lesquels avaient pour noms Fred Astaire, Cary Grant, Judy Garland, René Clair, Jean Renoir – son ami et mentor –, Rudolph Noureev, René Clément, Charles Aznavour, Orson Welles, Alain Delon, Warren Beatty – avec qui elle a eu une liaison de plusieurs années – François Truffaut, Louis malle et bien sûr Gene Kelly… se dessine la passionnante carrière d’une actrice qui a connu de grandes joies comme des déceptions, mais qui a su relever tous les défi s, mener sa vie avec courage et exigence, et qui continue de remporter des prix et d’éblouir le public. Couronnée d’un Emmy Award de la télévision américaine en 2007, elle a triomphé en 2010, aux côtés de Lambert Wilson et Greta Scacchi, dans la pièce musicale A Little Night Music de Stephen Sondheim, sur la scène du Théâtre du châtelet à paris, puis à la Laguna playhouse, en californie, dans la pièce, Six Dances Lessons in Six Weeks.

 

Qui est Leslie CARON ?

Leslie Caron, née à Boulogne-Billancourt d’un père issu de la bourgeoisie aisée française et d’une mère américaine, fait des études de danse et appartient à la troupe de Roland Petit quand elle est remarquée à paris dans un spectacle de ballet par Gene Kelly, qui la fait venir à Hollywood. Là, elle enchaîne les succès, devenant bientôt l’héroïne mondialement connue de nombreuses comédies musicales, avant d’aborder des rôles plus dramatiques, que ce soit dans quelques superproductions comme Paris brûle-t-il ? de René Clément (1966) ou dans des films plus intimistes, comme L’Homme qui aimait les femmes de François Truffaut (1977). Leslie Caron vit à Londres, et partage son temps entre la France, l’Angleterre et les États-Unis, et continue à mener de front une triple carrière au théâtre, au cinéma et à la télévision.

 

Editeur : Editions BakerStreet                                                                                                        

Parution : 2011

448 pages

ISBN : 978-2917559-16-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.