archives france etats-unis

Par Cyrille Makinsky – Délégué Général

Il est de bon ton aujour­d’hui de faire référence au Général de Gaulle à propos de tout ou de rien, et ce qui est remarquable c’est l’usage qu’en font les gens qui l’ont durement com­battu de son vivant ou bien ceux qui l’utilisent à des fins ambitieuses sans y avoir le moindre droit et pour des fins politiques per­sonnelles qui n’ont rien à voir avec l’intérêt du pays. Ce n’est pas le cas du signa­taire de ces lignes, déporté de ra Résistance, et c’est pourquoi il m’arrive souvent de citer une des réflexions les plus célèbres du grand disparu : ¢ Le seul combat qui vaille est celui de l’homme. »

Cette maxime illustre par­faitement notre action que nous avons menée inlassa­blement depuis 40 ans jour après jour.

Le combat de l’homme est en effet la défense de sa dignité, de sa liberté de pen­sée, d’opinion et d’expres­sion, c’est la porte ouverte à l’esprit de fraternité dont il est d’autant moins question qu’elle constitue un obsta­cle infranchissable à l’ins­tauration de la lutte des classes chère au marxisme-léninisme. Le combat de l’homme et l’esprit de fra­ternité, c’est aussi bien la restauration des valeurs morales que le retour à une France unie et forte, seule crédible aux yeux de nos amis américains.

Nous y trouvons la source de notre inspiration pour nous battre pour la Défense de la Paix et de la Liberté dans le cadre d’un renforce­ment nécessaire de la soli­darité franco-américaine.Cette conviction qui nous anime explique qu’en l’es­pace de 3 ans le nombre de nos Comités de province soit passé de 40 à 60, soit 50 % d’augmentation et que chaque semaine notre Siège National soit l’objet de nouvelles sollicitations nous demandant de créer d’autres comités dans de nombreuses villes ou régions.C’est aussi un test indis­cutable du réveil de l’opi­nion publique française qui prend de plus en plus conscience des dangers qui nous menacent de l’exté­rieur et dans la mesure où le but de France-États-Unis est de faire connaître l’Amérique à tous nos concitoyens sous tous ses aspects, qu’ils soient d’or­dre culturel, politique ou économique, ce qui domine cet ensemble, qui constitue le mode de vie américain, c’est son attachement au plein exercice de la démo­cratie telle que nous la concevons.France-États-Unis a 40 ans. Qui donc a dit que la vie commence à cet âge? Pour ce qui est de notre mouvement, ce dont nous sommes sûrs, c’est que la relève viendra et que l’au­vre commencée à la Libéra­tion sera poursuivie par d’autres, connus ou incon­nus, pour conforter encore notre image qui est à la dimension de notre pays pour le plus grand bénéfice des générations futures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.